Retour aux actualités

4 bonnes raisons de ne pas consommer des Fraises d'Espagne

4 bonnes raisons de ne pas consommer des Fraises d'Espagne

Dès les premiers jours de beau temps, tout le monde veut déguster de savoureuses fraises, enceinte ou non. L’industrie, toujours à l’affût de nos désirs intensifie donc la cadence. En 15 ans, la production mondiale a doublé. Ce qui n'est pas s'en conséquence sur l'écologie mais saussi sur notre santé.

1 / Une plaie pour l'environnement (pollution visuelle et déforestation)
L'Espagne étant le premier exportateur Européen de fraises, elle doit assurer une certaine production et pour cela, elle doit raser une partie de ses terres arborées.

2 / L'assèchement des nappes phréatiques
3 / Utilisation de plastique
Un petit rappel sur la production de fraises espagnoles (surtout d'Andalousie) : Les plants poussent sur un plastique noir et reçoivent une irrigation qui transporte des engrais, des pesticides et des fongicides. Les cultures sont alimentées en eau : en moyenne 4 500 m3 par hectare. Cela transforme en savane sèche une partie de l’Andalousie. (un impact écologique important !!)

A savoir également : en fin de saison, les serres sont soit laissées à l'abandon, soit enfouies ou brûlées.

4 / Utilisation de pesticides dangereux
Une étude récente de l’ONG française, Générations futures, dévoile que des pesticides, qui sont pourtant interdits en France et U.E, sont présents dans les fraises vendues sur nos étals. Nous savions déjà que les fraises provenant d'Espagne subissaient un traitement lourd (avec des pesticides et des engrais puissants et dangereux, permettant une croissance rapide, une récolte précoce et abondante) pour être disponibles hors-saison (plants produits in vitro placés en plein été dans des frigos qui simulent l’hiver, pour avancer leur production) et surtout en avance sur la production française, mais cette étude enfonce le clou un peu plus loin.

De plus, pour accroître la croissance des fraises, elles sont cultivées hors-sol et favorisent les moisissures, d’où l’utilisation généreuse de fongicides, mais aussi d’insecticides (le cyprodinil, le fludioxonil, le fenhexamide, le tolylfluanide et l’azoxystrobine).

Pourquoi ne pas choisir un produit de saison, sans pesticides et ayant plus de goût!

Mots-clés : fraise, fraise des bois, Espagne, pesticides, amap, fruits de saison