Retour aux actualités

Gaspillage alimentaire, l'Etat Français réagit

Le gaspillage alimentaire pourrait être réduit si chacun y mettait du sien

De la récolte au traitement des aliments, jusqu'à leur consommation, le gaspillage alimentaire fait rage. La FAO et d'autres organisme estime qu'en Europe, le gaspillage alimentaire serait d'environ 280 kg par personne et en France d'environ 20 kg par personne ! Un énorme gachis qu'il est nécessaire de stoper. Rendez-vous compte que près d'un tiers de la production mondiale va directement à la poubelle.

Société de surconsommation

Les causes de ce gaspillage alimentaire sont multiples : les ménages, les industries agroalimentaires, les détaillants, les restaurateurs,...
L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), fait état d'un rapport alarmant sur l'impact écologique de notre gaspillage alimentaire.

Guillaume Garot, Minsitre délégué à l'agroalimentaire, entend faire le nécessaire auprès des acteurs, de la chaîne alimentaire en France, pour limiter ce gaspillage. De plus, une vaste campagne de sensibilisation et d'information auprès des ménages va pêtre mise en place en 2014. Celle-ci aura pour non : "manger c'est bien, jeter ça craint".

Un diktat sur l'apparence des fruits et légumes:

Une des orgines du gaspillage provient du diktat sur l'apparence des fruits et légumes. En effet, les aliments ne correspondant pas aux normes d'apparences (formes, couleurs,..) ou calibre sont tout simplement jeter. La commission Européenne a proposé d'abolir en 2008 ce diktat, mais à ce-jour cette proposition est toujours en réflexion. En attendant, pourrait voir le jour une proposition sur l'appellation « Date Limite d'Utilisation Optimale » (D.L.U.O) qui pourrait être modifié par l'appellation « A consommer de préférence avant ... », ce qui permettrait également de réduire les énormes gachis fait par les hypermarchés qui sont obligés de jeter les denrées dépassant leurs D.L.U.O.

D'un point de vue économique à l'échelle des ménages, jeter de la nourriture, revient à jeter de l'argent. Mis bout à bout, les économies que l'on peut faire en faisant un petit effort pour moins gaspiller deviennent importantes (environ 400 euros par an et par ménage) !

D'un point de vue écologique, le gaspillage alimentaire s'accompagne d'un gaspillage des ressources naturelles (exemple : la production d'un kilo de viande rouge nécessite l'utilisation de 16 000 litres d'eau) et d'une pollution liée à la production de la nourriture et au traitement des déchêts.

Les Français et les Européen gaspillent beaucoup trop

Le parlement Européen a déclaré que l'année 2014 serait l'« Année européenne contre le gaspillage alimentaire ». De son côté l'état Français prévoit 11 mesures pour dire STOP au gaspillage.

Espérons que toutes ses mesures permettent d'aboutir au résultat escompter à savoir moitié moins de gaspillage d'ici 2025.

Qui jette un oeuf, jette un boeuf

Mots-clés : gaspillage alimentaire, anti-gaspi, coût gaspillage, production alimentaire, écologie, agroalimentaire, surconsommation, diktat fruit, diktat légumes